Doom! Doom! Tortuga…Gay Cops On Riot

Cela fait quelque temps que je n’ai pas écrit, pour la simple et bonne raison que je n’avais pas de sujet, pas l’envie, pas de groupe qui me faisait vibrer! Et je ne suis pas de ceux qui écrivent pour écrire! Je veux transmettre quelque chose, une émotion….il y en a marre des articles fades et stéréotypés! De ce fait j’ai mis un paquet de temps pour pondre ce torchon, mais croyez moi, ce que vous vous apprêtez à découvrir est juste le meilleur petit groupe français actuel!!!! J’ai nommé Doom! Doom! Tortuga!!!!

coverDDT

Présentation : Les cinq avortons d’Hossegor beach d’on la moyenne d’âge dépasse à peine les 23 ans se sont fondés fin 2012. Ils commencent par écrire puis enregistrer un album « We Spit In Your Cocktail« , puis, ce n’est qu’en mars 2013 qu’ils débutent les lives afin de prêcher leur high energie rock’n’roll, teinté de hardcore 80’s, débordant de rage et de clins d’oeil au cinéma de John Carpenter! Le groupe se compose d’Arthur, guitariste et marionnettiste du groupe, il n’est pas le dernier pour la débilité mais attention on est carré, on est la pour rigoler mais on ne fait pas ça par dessus la jambe! Il compose, organise les dates, les tournées, fait les logos et pousse le groupe dans une dynamique constante de travail et d’évolution! Roch (se prononce Rock!) le frontman du groupe, le plus petit mais pas le moins teigneux, une des personnes les plus gentilles et attentionnées qu’il me fut permis de rencontrer, mais une fois de plus, pour ne pas faire défaut au groupe, sur scène c’est comme si un démon s’emparait de lui! Des yeux de psychopathe qui vous pincent le cœur quand ils chopent votre regard, une énergie constante du début à la fin du set! Il va au contact, il aime se frotter au public et le faire  bouger! En voilà un qui remplit très bien son rôle de frontman et avec sacrément de burnes! Passons ensuite à Hugo, lui c’est le calme du groupe, toujours partant pour des discutions posées jusqu’au bout de la nuit, bellâtre bronzé au cœur sur la main et bassiste du groupe, il groove, se marre, il est dans son truc et n’en démord pas! Darta, le batteur…lui, c’est bozo le clown! d’une nature déconneur mais relativement calme, sur scène je n’ai jamais vu un batteur avec autant d’entrain! Il sourit et fait le con comme un enfant de huit ans éclatant une piñata le jour de son anniversaire! Il gère aussi les vidéos, les enregistrement et les photos!  Et pour finir il y a Seb… ah Seb, le timide et renfermé du groupe, celui qui se fait tout le temps tailler! Mais voilà…une fois la guitare dans les mains il devient difficile de s’en prendre à lui! Il est technique et extrêmement propre! Une machine à solo, vous savez, le genre de solo qui vous transporte, ceux qui vous donnent des palpitations. J’ai toujours dit qu’il fallait se méfier des gens calmes, tout comme des nains…Doom! Doom! Tortuga confirme ces deux théories.

DDT2

Live!

Le fond de commerce du groupe ce sont les blagues sérieuses, à tel point qu’elles ne sont plus drôles mais en revanche deviennent vraiment cools, comme si c’était normal. La première grande blague du groupe, c’est leur tenue de scène…des flics gays avec le petit short, l’insigne et tout le bordel (clin d’œil au film Miami Reno 911!) mais le pire c’est qu’ils ont la classe dedans les cons! Et puis il y a l’attitude aussi, entre Arthur qui slam, fonce dans le public et bouge frénétiquement son corps d’Apollon, Darta qui monte sur sa batterie pour jouer avec les pieds, Roch qui se frotte lubriquement aux spectateurs, Hugo qui groove comme un Afro-Americain en descente d’amphétamines et Seb qui nous assène le coup final avec des solos sortis des profondeurs abyssales du sud du paradis, on ne peut pas rester statique face à un tel dynamisme!

DDT3

Je les ai vu à plusieurs reprises en live, deux fois dans le Sud et deux fois dans le Nord. La première fût chez eux, à Hossegor, pour la Release Party de leur album « We Spit In Your Cocktail », bon, déjà mettons les choses au clair : Hossegor est une ville excessivement localiste, donc quand les copains organisent une release ce n’est pas une soirée merdique dans le bar du coin, NON MONSIEUR! On se paye la Round House Nike, avec un Open Bar!!! Putain de merde, croyez moi, une guerre comme ça, jamais je n’en avais fait!!! Au début ça glandouille gentiment, puis l’open bar ouvre, et à Hossegor on sait faire la fête tout comme boire! Le concert ne commence pas avant que l’ensemble de la foule (qui, au passage, était beaucoup trop grande quand à la capacité de la salle) ne scande « Vas Niquer Ta Mère Gros Fils De Pute, Vazy, Vazy, Vas Niquer Ta Mère! » et là, Boom, ça part, tout le monde se fout sur la gueule. Très vite la nudité masculine arrive (OHHH YEAHHHHH!!!!) le concert se déroule dans une totale anarchie, on finira tous trempés de la tête au pied, du plâtre partout sur la gueule, Eh Beh oui, on a pété tous les murs! (Vous pouvez voir des images du Live dans leur clip en bas de page). La seconde fût à Seignosse, un concert beaucoup plus calme, avec peu de monde, mais peu importe, ceux qui sont là son motivés, alcoolisés et prêts à en découdre! Encore une date bien cool! Mais j’en suis tout de même ressortie en me disant « ils sont à la maison, c’est toujours plus facile de faire bouger ses potes! »Je les ai donc revu pour deux dates en Normandie, au Havre à Rouen, certes, cela bougeait moins mais le public captait l’énergie du groupe et ça se trémoussait énormément et même bien plus que pour beaucoup de groupes de la région! En fait à Rouen c’était une putain de guerre! Après les avoir vu à quatre reprises, la chose qui m’a le plus frappée c’est le professionnalisme des cinq merdeux, pas une note à coté, des solos conformes à l’album et bien que ça saute dans tous les sens et que ça fasse les cons c’est ultra carré et en place! Je vous invite vivement à les découvrir sur scène comme en studio!

DDT4

Le Futur 

Après la sortie de leur premier album « We Spit In Your Cocktail » en mai 2013, et une tournée « We Spit On Your City » à peine finie, c’est tout naturellement que Doom! Doom! Tortuga repart en studio pour un second album prénommé « We Survived Doomsday » composé de 13 titres plus sombres que dans le précédent album, avec des morceaux tels que « They Live!« , « Catholique Girl« , « No Fun » « I Never Die! » et « Good Negativity« . Arthur, dans son processus d’écriture, a voulut sortir deux albums en une année afin de symboliser l’été, la bonne humeur et la fête avec les copains avec « We Spit In Your Cocktail », puis l’hivers avec « We Survived Doomsday ». Ce prochain album prévu pour le premier semestre 2014 s’annonce plus sec et plus mélancolique. Avec la venue de ce nouvel opus vient aussi la préparation de deux tournées, une en février en Espagne et au Portugal, ainsi qu’une autre en juin probablement avec Speed-Freaks (combo Hard-Rock teinté de Punk Hardcore rouennais) accompagnées de la sortie d’un split 45 tours avec ce même groupe! 2014 est l’année Doom! Doom! Tortuga alors ne soit pas le dernier blaireaux et fonce écouter, tous les liens sont en bas de page tu n’as plus qu’à cliquer!

Page Facebook

Bandcamp

(796) vues


About Mathias Besnier

view all posts

Rédacteur et talonneur dans Speed Freaks

You May Like This


  1. vous mfaites rêver les grossssssssss!!

    Tavé Alexandre / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*