DOOMRIDERS, l’art de se faire poutrer la gueule en 60 min. !

Doomriders (+ Herder + Beastmilk) @ Glazart (organisé par HIBOOKING)
02/04/2014

Mon coeur a fait Doom-Doom. C’est en amateur de Doomriders (groupe originaire de Boston) et au nom des musiques amplifiées que je me rends le vendredi 2 mai au Glazart.

A cause d’une soif maladive, c’est du bar, puis de la terrasse que j’entends les salves du groupe Herder.
Je confesse alors que Herder a accompagné ma (mes ?!) bière(s) d’une façon très attrayante et je les en remercie. (J’ai depuis laissé trainer une oreille et peux maintenant confirmer que leur musique est aussi bonne que les quelques bribes que j’ai pu ouïr pendant cette soirée).
Mais le problème avec la bière… c’est qu’on ne l’achète pas, on ne fait que la louer : il faut que j’aille pisser !

Je m’en vais donc faire la fontaine puis reste quelques instants à tendre une oreille devant Beastmilk. Décidément, ce n’est pas ma came. Ce n’est pourtant pas faute d’insister… (Écoutez par vous-même.)

A cause de ça, je crains le pire pour le dernier groupe… Le point positif fut qu’à la fin de Beastmilk, tout le monde s’est précipité dehors afin de prendre un bol d’air pur (clopes au bec tout de même). Nous voila donc, avec Mister Le Garjean, à sec, sur le gravier. Ce qui nous a permis d’aller nous poster directement en première ligne pour l’affront qu’allait nous faire subir le groupe de stoner-metal-hardcore-punk ‘n’ roll Doomriders… Le nom est lâché.

Pourtant, personne à l’horizon… Et nous, devant la scène comme des cons à essayer de comprendre ce qui allait advenir dans quelques instants. Imaginez la tête de Jimmy Page se voyant aujourd’hui sponsorisé par Cristalline.
Pratiquement seuls au milieu de cette salle, c’est Nate Newton (chant et guitare) lui-même qui nous a souhaité la bienvenue. Sa petite voix, son air taquin et sa moustache allaient pourtant présager le pire…

Oui, je vous parle de Nate Newton : Le p’tit bonhomme teigneux qui officie depuis 20 ans dans des groupes comme Jesuit, Old Man Gloom, Cavalera Conspiracy et surtout… Il est (aussi) bassiste au sein de Converge !
Le frappeur, lui, prend place derrière son « tambour » (kit minimum, doté de deux cymbales), le bassiste vérifie qu’avec ses 2 mètres 20 il ne se fracassera pas la tronche contre le plafond, et le guitariste… Oh, le guitariste… Priez pour nous, Satan ! Ce sosie de Varg Vikernes doit avoir travaillé son regard pour nous faire comprendre qu’il ne vaut mieux pas le titiller, sinon, des têtes vont tomber.
Je ne croyais pas si bien dire…

Pour la première date de leur nouvelle tournée, leur envie de jouer se laissait sentir… Sans prévenir personne, Doomriders décide d’envoyer !
En quelques secondes, les spectateurs affluent, les yeux et oreilles grands ouverts devant « Mankind » premier morceau de leur dernier album (« Gran Blood »). Ces mecs ont de l’énergie à revendre, c’est sûr !
Nate fait un énorme travail sur scène et force est de constater que sa voix est exactement la même que sur les albums, quel talent !
Les deux Gibson sont parfaitement en accord (sans jeu de mots) l’une amplifiée chez Orange et l’autre chez Marshall pour un son très feutré. Le tout accordé un ton en dessous, s’il vous plait.

doomriderslaguicheuse2

Les morceaux s’enchaînent à toute berzingue, tous aussi puissants les uns que les autres ! Ca bougeait sur scène, ça bougeait dans la salle. Parfait !
Nous avons survolé les trois albums du groupe ce soir (« Black Thunder », « Darkness Come Alive » et « Grand Blood », chez Deathwish) pendant une bonne heure, le tout sous haute tension. J’ai même vérifié à la fin du concert si mes oreilles ne saignaient pas.
Encore sous le choc, nous avons fait tomber la pression (Oui, fais tomber une pression s’il te plait !) en serrant les paluches des membres de cette fine équipe.
La soirée fut bonne pour tout le monde, le groupe ayant remercié Paris et son public dès le lendemain sur leur page Facebook.

Un grand merci à Hibooking et au Glazart qui ont toujours cette délicatesse de t’en coller une en programmant des soirées de qualité comme celle-ci.
Bravo au gagnant du concours – en espérant que le coeur de celui-ci n’ait pas lâché durant le show. Quand à nous, nous nous recroiserons très vite si vous pratiquez, comme moi, les bars parallèles – ou alors… Rendez-vous au prochain concert !

Liens:

DOOMRIDERS Facebook Deathwish  Purevolume  Merch

BEASTMILK Facebook Svart Records  Bandcamp  Merch

HERDER Facebook  Reflections Records Bandcamp  Merch

 

(1917) vues


About Ed Latour

view all posts

Musique addict ***Parental Advisory Explicit Content*** Satan l'habite. Be rock, stay brutal !

You May Like This

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*