METZ – Nouveau Casino, de la folie !

 

Ce soir « L’Aguicheuse » vous emmène au Nouveau Casino pour une date exceptionnelle. En ce jeudi 25 octobre, les canadiens de Metz prennent pour la première fois possession de la capitale. Nous avons la chance de commencer la soirée en compagnie du groupe, pour leur poser quelques questions (mais ça on vous en reparlera plus tard). Quelques pintes et une interview plus tard, nous voilà au Nouveau Casino où ce soir en plus du concert, Brian Cougar sérigraphe parisien expose une bonne partie de son travail. Le mec réalise de supers affiches dont une spécialement pour cette soirée. Nous nous délestons donc de quelques euros pour acquérir cette belle sérigraphie puis nous allons attendre patiemment le début du show.

© Brian Cougar pour Metz

La salle se remplie doucement mais sûrement, lorsque le groupe grimpe sur scène elle doit être au trois quart pleine. Les premiers sons de basse se font entendre, on se rend compte que nous allons nous faire complètement écraser par cette prestation. La puissance dégagée par la basse et la batterie est juste hallucinante, les murs tremblent et les quelques verres posés en bord de scène dégringolent sous l’effet des vibrations. Notre corps aussi est mis à l’épreuve, notre poitrine devient de plus en plus lourde et nos tympans se compressent. Ils ne font pas dans la dentelle. Les trois brutes vont nous matraquer leur post-punk chaotique pendant une bonne quarantaine de minutes (trop court). On reste complètement bouche bée par ce set. Sur scène, les morceaux prennent une tout autre dimension. Metz ne se fixe aucunes limites, chaque titre possède sa part d’imprévus, ils changent les fins de chansons, déplacent les breaks le tout en un regard ou un geste. Ils savent jouer ensembles c’est indéniable.  Alex Edkins (frontman) maltraite sa mustang et joue avec son larsen dans des accès de folies impressionnants. Sa voix résonne, la reverbe nous enveloppe et ses hurlements nous traversent littéralement. Ils ne sont que trois mais envahissent la scène comme si ils étaient douze. Leur présence scénique est ahurissante, on sent vraiment que les mecs sont là pour se faire plaisir, ils ne trichent pas et laissent exploser leur rage. Après plus de 30 minutes de show, Metz sort de scène pour reprendre sa respiration puis réapparaît pour nous offrir un dernier morceau ravageur.

Ils auront joué la totalité de leur album avant de laisser un public déjà en manque. Violent, sincère et puissant, voilà comment nous pourrions décrire cette soirée.

Pour ceux qui ont eu la mauvaise idée de rater cette date il y aura une séance de rattrapage en février 2013. Metz sera de retour pour 5 dates en France dont une à Paris, aucune absence ne sera tolérée.

Découvrez les sérigraphies de Brian Cougar ici.

 

Découvrez le petit diaporama du concert ci-dessous ! Que des photos prises par nos soins !

(344) vues


About Tinmar Morel

view all posts

Punk / Hardcore / Rock'n'Roll / Post-Hardcore / Sludge

You May Like This

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*